Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience sur le site

La formation SST des apprenants assure 2 fois moins d’accidents de travail

Publié le

Résumé

Les jeunes de moins de 25 ans formés en santé et sécurité au travail pendant leur scolarité ont 2 fois moins d’accidents du travail que les autres. Tel est le résultat d’une étude épidémiologique réalisée entre 2009 et 2014 par l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) sur 755 participants issus de 7 régions de France. La population était constituée d’élèves et apprentis de moins de 25 ans issus de l’enseignement professionnel et nouvellement entrant dans la vie active.

 

Contenu

Dans l’objectif de déterminer l’effet de l’enseignement en santé et sécurité au travail reçu au cours de la scolarité sur l’incidence des accidents du travail chez les jeunes en début de carrière, l’impact de la formation de sauveteur secouriste du travail reçue ou non au cours de la scolarité ainsi que les conditions d’accueil à l’arrivée dans l’entreprise ont été prises en compte. La fréquence annuelle des accidents du travail chez les jeunes de moins de 25 ans tous secteurs d’activités confondus est de 10 %, soit 2,5 fois plus importante que la moyenne nationale. Fort est de constater que lors de la période de transition de l’école vers la vie active, cette population jeune et nouvelle dans l’emploi est la plus vulnérable.

En effet, les premiers accidents rapportés surviennent en moyenne 6 mois après l’entrée dans l’emploi. Sont majoritairement concernés, les ouvriers du BTP, les agents de maintenance, les cuisiniers, les bouchers, les charcutiers et boulangers, des diplômes professionnels où les compétences en santé et sécurité au travail sont plus larges que les risques spécifiques liés à leur métier. Dans une démarche préventive, il est plus qu’urgent d’intégrer les compétences en santé et sécurité au travail au sein des différents diplômes de formation initiale et également renforcer la formation lors de la prise de poste.